8 LE BIEN ET LE MAL


 

 

Les notions de bien et de mal sont des notions fort controversées. Ce qui distingue l’homme de l’animal d’après la bible est la possibilité de juger du bien et du mal. Cette possibilité met l’homme à l’égal des Dieux (sic !) (dans le sens Elohim (les anciens dieux qui font peur, ceux qui ont tout créé). D’ailleurs dans la phrase ayant trait à la possibilité de juger du bien et du mal il est dit littéralement : ceci met l’homme à l’égal de nous (Elohim au pluriel)

C’est Dieu qui décide de ce qui est bien et de ce qui est mal. Le premier  » bien  » décrit dans la bible est la création de la terre et tout ce qu’elle comporte. (…et Dieu vit que c’était bien….). Il est donc bien de créer.

Le premier mal décrit dans la bible est la nudité.

Le sentiment de gêne de la nudité fait partie des caractéristiques sexuelles secondaires acquises pendant la puberté. L’inhibition est une des fonctions principales des deux hémisphères cérébrales de l’homme. Cette inhibition s’estompe d’ailleurs grâce à l’effet de l’alcool.

Mais est-il mal d’être nu?

Comme on l’a dit la nudité se fait ressentir naturellement comme une gêne au sortir de l’enfance. La maturation sexuelle créera un sentiment général de gêne, non seulement pour les organes génitaux, mais pour toutes les imperfections du corps. C’est d’ailleurs ce sentiment qui est à l’origine de tics nerveux causés initialement par le besoin de couvrir un endroit du corps qu’on veut cacher.

Bien entendu le rôle de l’entourage joue un rôle important dans l’acceptation de soi. Aujourd’hui les travaux de Freud ont réussi à démasquer toutes les maladies causées par la fixation d’inhibitions allant jusqu’à la paralysie. La libération sexuelle a réussi à faire régresser un tas de névroses causées par des inhibitions entretenues.

Il est un fait que la nudité provoque des réactions physiologiques agréables chez le spectateur. Un bien pour la procréation, un sentiment de malaise pour le non initié.

Bien sûr, la tentation pourrait engendrer des conflits. Mais pourquoi chez Adam et Eve qui étaient seuls. A moins qu’ils ne l’étaient pas…La bible dit que  » Y.H.V.H. (Eternel) Elohim  » se promenait dans le jardin d’Eden. C’est le serpent qui a proposé de goutter au fruit de l’arbre de la connaissance. Et c’est Eve qui a donné le fruit de l’arbre de la connaissance à Adam.

Est-ce que la bible (surtout les textes antérieurs à Moïse) situerait l’émergence du premier homme  » homo sapiens  » avec des hémisphères cérébraux comparables aux nôtres entre le Tigre et l’Euphrate dans le jardin d’Eden?

Ce n’est pas en contradiction avec les notions actuelles d’anthropologie (si l’on fait abstraction des dates de la bible) qui situent les premiers homo sapiens entre l’Ethiopie et le Moyen Orient il y a 100.000 ans. Les descendants de ces quelques homo sapiens là se retrouvent dans tous les continents comme en attestent les groupes sanguins dont les rapports sont pareils dans tous les continents.

 

 

 

Hillel (savant Juif du IVème siècle) a résumé le bien et le mal comme  » ne pas faire aux autres ce que l’on aimerait pas subir soi-même  » en essayant de résumer la religion juive pour un empereur pressé. Il devait pouvoir lui expliquer le judaïsme le temps de tenir en équilibre sur une seule jambe. Ne pas voler, ne pas tuer, ne pas convoiter la femme du voisin sont des choses qui en découlent et qui sont faciles à comprendre. Par contre il est plus difficile à saisir les raisons des lois du shabbat, des lois alimentaires etc…

 

Publicités
Published in: on septembre 19, 2006 at 5:22  Comments (2)  

The URI to TrackBack this entry is: https://drwillylip.wordpress.com/2006/09/19/8-le-bien-et-le-mal/trackback/

RSS feed for comments on this post.

2 commentairesLaisser un commentaire

  1. Bonjour, cet article est tres intéressant, est maravilleux, je ne sais pas parler bien francais parce que Je parle espagnol,car je suis en train de apprendre.
    félicitations par l’article. adios

  2. Bonjour,
    C’est çà qui est intéressant, c’est de trouver des explications logiques à quelque chose qu’on essaie d’occulter ou qu’on place tellement haut dans le spirituel qu’on perd pied. merci au revoir


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :