5 LA MEDECINE

 

La bible abonde de règles médicales encore toujours d’actualité et est étonnament moderne dans des cas de figures tels la mère porteuse. Il est un épisode dans la bible ou Rachel, la femme de Jacob est dans l’impossibilité d’avoir des enfants. Ce sera la servante Bilhah qui portera l’enfant et qui accouchera entre les jambes de la femme de Jacob pour lui remettre symboliquement le premier de ses 12 enfants : Dan. Les relations par rapport au sexe tels qu’ils sont relatés dans cet épisode sont d’une étonnante modernité et humanité. (suite…)

Publicités
Published in: on septembre 19, 2006 at 5:38  Comments (3)  

10 L’AMOUR ET LE MARIAGE

AIMER

 

 

« Veohavto eth adochem

Bekhol levav’ho

Ouvekhol nafche’ho

Ouvekhol meodeh’o »

 

 

Aimer de tout son coeur

C’est donner le bonheur

Aimer de tout son corps

C’est embrasser très fort

 

Aimer de toute son âme

C’est faire brûler la flamme

Que la foudre a fait naître

Dans les coeurs de deux êtres

 

 

Aimer de tout son coeur

C’est chasser toutes les peurs

Aimer de tout son corps

C’est affronter la mort

 

Et quand tout se déchaine

Se brisent toutes les chaînes

Il faut pour fuir le drame

Aimer de toute son âme

 

 

Aimer de tout son coeur

C’est répondre à toute heure

Aimer de tout son corps

C’est caresser tres fort

 

Et quand dans la tourmente

La peine est peu clémente

Il reste au fond du coeur

L’amour de son âme soeur

 

W.Lip (www.williamlip.wordpress.com)

2/11/’92

 

 

 

La bible distingue 3 formes d’amour contrairement à la langue française qui n’en distingue que deux: l’amour physique, l’amour charitable et l’amour spirituel, ce qui se retrouve dans le credo  » Chema Israel « , texte concernant la façon de montrer l’attachement des Juifs à leur Dieu:

 » Tu aimeras Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toutes tes forces « .

Pour qu’un couple ait la chance de fonctionner dans l’harmonie parfaite, il faut donc qu’il soit uni par l’amour physique, par la bonté de l’un pour l’autre, mais aussi par ce lien de l’âme que Platon décrivait comme la réunification de deux moitiés formant un tout et que la bible symbolise par Eve étant la chair d’Adam, aimer de toute son âme.

En termes scientifiques il faut que le lien soit d’un ordre physique (complémentarité physique adéquate), neuropsychique (réflexes végétatifs et cérébraux) et hormonal (phérormones, amphétamines, endorphines) (suite…)

Published in: on septembre 19, 2006 at 5:08  Laisser un commentaire  

12 LES ENFANTS

 

 

Bien que le fruit conçu soit précieux, il ne sera considéré par la bible comme être vivant qu’après la naissance. L’âme n’apparaissant qu’à la naissance. D’après certains rabbins 40 jours après la conception.

Malgré la présence de tous les organes et de toutes les fonctions, le fœtus n’est pas responsable pour sa propre survie. Ce n’est qu’au moment ou le cordon se rompt que l’enfant est responsable pour sa propre survie et qu’apparaît la conscience:  » to be or not to be? « ,  » respirer ou ne pas respirer? « ,  » Je « .

 

 

 

Si le fœtus met la vie de la mère en danger, il est un assassin, et il est donc légitime d’interrompre cette grossesse.

La bible exige le respect de toute vie, et demande une hygiène permettant à la vie de se développer. Aux enfants elle demande de respecter les parents (un des 10 commandements!).

En d’autres termes les enfants devront s’adapter aux conditions des parents, ce qu’on appelle l’éducation.

Mais pour que les enfants puissent respecter leurs parents, il faut que les parents méritent ce respect en aidant les enfants à s’adapter au monde de leurs parents. L’enseignement est un concept primordial dans cette adaptation.

Aider les enfants à acquérir un savoir permettant une adaptation aux conditions de vie est donc la condition sine qua non pour mériter le respect de ses enfants. (suite…)

Published in: on septembre 19, 2006 at 4:59  Laisser un commentaire  

13 LA MORT

 

 

 

De nombreuses traditions Juives correspondent aux préceptes de l’ancienne Egypte.

Un exemple est la défense de mutilation des corps après la mort, qui est basée sur le concept de résurrection. Concept qui a motivé la construction d’énormes pyramides afin de protéger l’intégrité corporelle des défunts importants.

Quoique les Juifs n’allaient pas jusqu’à momifier les morts (le corps devant retourner à la terre), Joseph a été momifié et ramené d’Egypte pour être enterré en terre sainte.

Et quand on y réfléchit, finalement résurrection il y a, grâce à la préservation du corps et grâce à l’écriture. Pas dans le sens simpliste des justes qui revivront, mais dans le sens de la préservation des grands hommes dans la mémoire collective. Mémoire accentuée chez les Egyptiens grâce à la momification et aux écrits. Après des milliers d’années nous sommes encore aujourd’hui capables de connaître la vie et les souffrances des morts de l’ancienne Egypte, rien qu’en étudiant leur dépouilles avec des méthodes de diagnostic modernes, et en lisant les hiéroglyphes. Une des pires injures employée dans la tradition juive est l’effacement de la mémoire (que son nom soit rayé!  » Yemar chemoy « ) (suite…)

Published in: on septembre 19, 2006 at 4:53  Comments (1)